bandeau-3a-data_slider_v5

Intelligence Auto n°51 – Septembre 2022

Les tendances et les comportements du marché automobile, les analyses de nos experts Data

20/09/2022

Temps de lecture : 5 minutes
  1. L'édito

    La brève embellie estivale du marché des voitures neuves ne peut effacer l’autre réalité. L’offre demeure trop limitée et les prix s’envolent. Quasiment tous les marchés des véhicules se contractent de plus en plus.

Les chiffres du véhicule neuf

  1. Baromètre Marché Immatriculations - Août 2022

barometre-marche-immatriculations-aout-2022
Baromètre Marché Immatriculations - Août 2022
  1. Évolution des immatriculations VPN du mois de Août et par année (6 ans)

evolution-des-immatriculations-vpn-du-mois-de-aout-et-par-annee-6-ans
Évolution des immatriculations VPN du mois de Août et par année (6 ans)
  1. PREMIÈRE REPRISE SUR LE MARCHÉ DES VOITURES NEUVES


    Les immatriculations en hausse de 4%

    En août, 91 403 voitures ont reçu leur précieux sésame, un numéro d’immatriculation nouveau. Cela correspond à une hausse de 4% par rapport aux volumes d’août 2021 (88 065). Il s’agit de la première reprise du marché des voitures neuves depuis mai 2021, soit après 14 mois consécutifs de baisse.

    Observera-t-on la même reprise en septembre ? Difficile de l’affirmer. Il est encore trop tôt pour dire qu’il s’agit d’un véritable retournement de tendance. La production des voitures neuves demeure fortement impactée par la pénurie mondiale des semi-conducteurs, envisagée jusqu’à au moins 2023. Cette crise de production se traduit par une sévère chute de 14% des livraisons de voitures neuves sur les huit premiers mois de l’année avec 970 930 immatriculations.
    Si les ventes de voitures électrifiées tirent le marché (+32% pour les VE depuis janvier), on peut se demander comment la hausse des prix de l’électricité en 2023 va impacter le comportement des futurs acheteurs.
    A 110€/MWh en septembre 2021, le prix de l’électricité a quadruplé et atteint, désormais, 447€/MWh sur les bourses d’échanges (données RTE au 7/9/22). Cette année, les Français bénéficient du bouclier tarifaire instauré par le ministère de l’économie et des finances et qui gèle les hausses des tarifs du gaz et de l’électricité. Début 2023, une hausse des tarifs de l’énergie est déjà annoncée. Le prix de la recharge pour les voitures électriques sera donc nécessairement impacté à la hausse.

  1. LES PARTICULIERS PROFITENT DE L’EMBELLIE ESTIVALE


    + 6% de livraison pour les particuliers

    L’embellie du mois d’août a surtout profité aux particuliers et dans une moindre mesure aux loueurs courte durée. 42 382 voitures neuves ont été immatriculées par des particuliers, soit une forte progression de 6% par rapport à août 2021. Par ailleurs, avec les vacances, les besoins de voitures de location augmentent. Les livraisons de voitures neuves aux loueurs courte durée ont également fortement augmenté : +62%, à 7 229 unités.
    Les livraisons aux sociétés et loueurs hors courte durée sont, légèrement, positives, à +1%. En revanche, les livraisons aux autres canaux (administrations, transit-temporaires, garages et constructeurs) ont toutes été réduites par rapport à l’année dernière pour éviter d’assécher encore le marché.

lembellie-des-livraisons-de-voitures-neuves-profitent-aux-particuliers-et-aux-lcd-2
LES PARTICULIERS PROFITENT DE L’EMBELLIE ESTIVALE

Les chiffres du véhicule d'occasion

  1. LE MARCHÉ DES VOITURES D’OCCASION SE CONTRACTE DE PLUS EN PLUS


    Chute des transactions

    Le marché de l'occasion continue également de traverser une période difficile. Au cours des huit premiers mois de 2022, il y a eu une sévère baisse de 14% des changements de propriétaires des voitures par rapport à la même période de 2021.
    On parle de 3 521 389 transactions contre 4 080 114 sur la même période de 2021. Sur le seul mois d’août, les volumes d’échanges se sont contractés de -18% à 364 118 voitures.

    La préférence aux voitures Diesel demeure

    Depuis le début de l’année, les modèles Diesel restent les plus demandés sur le marché de l'occasion avec une part de 53% même si les transactions baissent de 19% par rapport à 2021. Les modèles essence se classent au second rang avec une part de 40% et des volumes en baisse de 11%. Ensuite, les voitures hybrides gagnent des parts de marché à 5% vs 3% en 2021. Les acquisitions de secondes mains de voitures électriques augmentent fortement avec + 52% pour atteindre 50 960 unités.

    Le parc de voitures vieillit et les données du marché des voitures d'occasion le confirment. En effet, pas moins de 47% des changements de propriétaires concernent des voitures de plus de 10 ans (44% en 2021). Les voitures de 5 à 10 ans comptent pour 21% des échanges. La part des voitures récentes (moins de 5 ans) diminue à 33% vs 36% en 2021, en raison de la réduction de la disponibilité des voitures zéro km et du trou d’air de 2020 sur le marché du neuf.

    Toutes les régions sont confrontées à une demande de voitures plus forte que l’offre. Depuis le début de l’année, les pénuries de voitures sont les plus fortes en Bretagne et en Pays de Loire (-16%) ainsi que dans le Grand Est (-15%).

    Chez les professionnels de l’auto, les reprises de voitures consécutives à une vente de VPN ont fortement diminué alors qu’il s’agit de leur source d’approvisionnement principale. Viennent ensuite les achats auprès des constructeurs et organismes de leasing eux aussi en berne, les importations et les rachats cash.

    Pourquoi les voitures d'occasion coûtent-elles de plus en plus cher ? La hausse des prix des voitures d’occasion est liée au manque de voitures neuves. Par effet boule de neige, de moins en moins de personnes achètent une voiture neuve en raison des délais d'attente très longs et parce que beaucoup, justement pour ne pas attendre aussi longtemps la nouvelle voiture, se rabattent sur les voitures d'occasion. A terme cette hausse de prix aura tendance à décourager certains acheteurs qui préféreront reporter leur achat en raison de leur budget limité ou bien se reporter sur des voitures plus anciennes, plus kilométrées voire moins équipées d’options.

le-dynamisme-des-ventes-de-voitures-doccasion-electrifiees-contraste-nettement-avec-les-motorisations-thermiques-3
IMMATRICULATIONS VO DE AOÛT 2022

 

Les différents marchés du véhicule : panorama

  1. DES VOLUMES TRÈS FAIBLES SUR LES MARCHÉS DU NEUF ET DE L’OCCASION

    Tous les marchés des véhicules neufs, à l’exception des voitures et des tracteurs agricoles, sont en fort recul par rapport à août 2021. Ces performances sont assez catastrophiques dans la mesure où les immatriculations sont même parfois inférieures à celles d’août 2020. Cela s’explique par les difficultés de production des véhicules mais également par des commandes en retrait sur toute la période estivale pour les voitures et les véhicules utilitaires.
    Même tendance dans l’occasion. Les ventes sont en baisse par rapport à août 2021 sur les principaux marchés, à l’exception des motos, des véhicules industriels et des voitures sans permis qui repartent à la hausse. Une fois encore, le rattrapage des volumes par rapport à la période d’avant crise s’éloigne de plus en plus.

chiffre-cle-ia-newsletter-genre-3
Genres : occasion 

Focus

  1. LE MARCHÉ DU SCOOTER À PARIS SE MET A L’ÉLECTRIQUE


    Le marché parisien sous contrainte du stationnent payant

    Sur les huit premiers mois de l’année, les ventes des scooters neufs (-50cc et +50cc) sont en forte baisse, à 6% par rapport à l’année dernière. Ce secteur est toujours impacté par les conséquences de la crise sanitaire et les fermetures d’usines dans les pays asiatiques, principaux producteurs de deux-roues.
    Cette tendance est encore plus marquée à Paris, avec -12% par rapport à l’année dernière. Le scooter a été depuis longtemps le moyen privilégié dans la capitale pour se déplacer rapidement et se garer n’importe où. Or depuis le 1er septembre 2022, le stationnement est devenu payant pour tous les deux-roues motorisés à Paris, y compris les scooters. Seuls les deux-roues électriques échappent à la taxe de stationnement.
    Les Parisiens ont-ils anticipé la nouvelle réglementation ? Il en résulte que la baisse de -12% cache une réalité toute autre : avec +33% pour les ventes de scooters électriques.

    Quels sont les scooters électriques préférés des Parisiens ?

chiffre-cle-ia-newsletter-genre-2-2
Top 10 des scooters électriques neufs à Paris
  1. Responsable éditorial : Marie-Laure Nivot

Nos derniers articles

moto
26 Sep 2022

Communiqué de presse
AAA DATA lance une nouvelle segmentation du marché des deux-roues

20220323_logo_la-depeche_banner
23 Sep 2022

Les voiturettes sans permis sont-elles dangereuses ? Règles, sécurité… tout savoir sur ces véhicules accessibles aux jeunes

20211223_bfm_business_368x230
22 Sep 2022

Ligier va lancer sa première voiture sans permis électrique, la Myli

20181114_bandeau_actualites_v5

Vous souhaitez plus d’information sur notre accompagnement ?

Nous sommes à votre écoute.

NOUS CONTACTER