bandeau-ia__inverse_v2

Intelligence Auto n°64 – Novembre 2023

Les voitures électrifiées passent le cap des 50%

22/11/2023

Temps de lecture : 7 minutes
  1. L'édito


    Fin d'une époque, le thermique cède sa place pas à pas. Une voiture neuve sur deux est désormais électrifiée. Ce changement de mentalité, à marche forcée il est vrai, bouleverse considérablement le secteur automobile. C'est aussi une formidable opportunité pour les nouveaux entrants. Dans l'ombre, s'opère déjà un jeu de stratégies où tout est possible pour gagner des parts de marché.

Les chiffres du véhicule neuf

  1. Baromètre Marché Immatriculations - Octobre 2023

aaa_data_infographies_nl_64_1_barometre
Baromètre du Marché des Immatriculations en octobre 2023
  1. LES VOITURES ÉLECTRIFIÉES DOMINENT LE MARCHÉ DU NEUF


    Un mois d’octobre dynamique pour le marché automobile français

    En octobre 2023, alors que de nombreuses évolutions sont encore attendues pour la fin de l’année concernant le marché automobile, tant en termes de réglementation, de financement et d’aides à l’achat, le dynamisme reste de mise pour les voitures particulières neuves (VPN). Pour le quatorzième mois consécutif, les immatriculations ont progressé de 22%, alimentées essentiellement par les modèles électrifiés.

    Ainsi, les immatriculations de VPN se sont élevées à 152 383 unités sur le mois écoulé.

    Ces performances sont, également, à comparer avec les années précédentes. Il s’agit de loin du meilleur mois d’octobre depuis 2020, confirmant ainsi la reprise du marché VPN après 2 années catastrophiques.

aaa_data_infographies_nl_64_2_immatriculation-vn
ÉVOLUTION DES IMMATRICULATIONS DES VOITURES NEUVES DU MOIS D’OCTOBRE PAR ANNÉE
(en volume)

  1. Sur les dix premiers mois de l’année, les français ont acheté 1,4 million de voitures neuves, soit +16% comparé à l’année précédente.

    Le cap des 50% dépassé pour les voitures électrifiées

    Les ventes de voitures électrifiées (100% électrique et hybrides) sont devenues majoritaires et représentent plus d’une vente sur deux (53%).

    Côté énergie, la percée des hybrides, devenues les premières motorisations vendues au mois de septembre, se poursuit. Au mois d’octobre, elles représentent 36% du marché, avec des immatriculations qui ont progressé de 38% (55 414 unités). Parmi ces dernières, on compte 16% d’hybrides non rechargeables, 10% d’hybrides rechargeables et 10% de micro hybrides.

    Les motorisations hybrides répondent aux besoins des consommateurs et peuvent être considérés comme des motorisations de transition avant de passer au tout électrique. Par ailleurs, les voitures hybrides permettent de limiter l’impact du malus écologique par rapport aux modèles exclusivement thermiques.

    Les motorisations électriques continuent de gagner du terrain (17% de parts de marché), avec des immatriculations qui augmentent de 51% (25 472 unités).
    L’essence (35% du marché), pour sa part, reste dans le jeu : les immatriculations ont progressé de 17% (54 076 unités). Le Diesel ne représente plus que 8% de part de marché, en chute de 29% (11 888 unités).

aaa_data_infographies_nl_energie_v3
Le marché des voitures neuves n'est plus thermique mais électrifié
(%VAR par rapport à 2022)

  1. Niveau record pour le leasing chez les particuliers

    Pris entre la volonté de contribuer à la transition écologique en adoptant des véhicules moins polluants – mais plus onéreux – et un portefeuille mis à mal par le contexte inflationniste, les Français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers une solution de financement locatif. Sur le mois écoulé, les locations avec option d’achat et les locations longue durée ont représenté un niveau record, au cumul 58% des ventes de voitures neuves pour les particuliers, encore plus que les 55% déjà observés en septembre.

    Le leasing est une solution potentielle pour rendre les acheteurs solvables. Il n’en demeure pas moins qu’elle est principalement accessible aux personnes disposant d’un pouvoir d’achat relativement élevé.

aaa_data_infographies_nl_64_leasing
Chez les particuliers, le leasing atteint un niveau record
(%VAR par années)

  1. Les ventes de SUV au beau fixe

    La cote des SUV (Sport Utility Vehicule) ne faiblit pas. En octobre, ces véhicules tous terrains s’octroient la première place avec 48% du marché des VPN, contre 44% sur le même mois de l’année passée, avec des immatriculations en progression de 32% (72 369 unités).

    Cette tendance haussière se fait sentir sur tous les segments avec un dynamisme particulièrement marqué pour les petits SUV du segment A (+88% à 337 unités) B-SUV (+19% à 26 416 unités), les C-SUV (+28% à 32 971 unités) et les plus imposants D-SUV (+87% à 10 996 unités).

    On pourrait d’ailleurs quasiment parler de raz-de-marée pour ce dernier segment, tant la croissance est forte depuis le début de l’année (+ 71% à 101 708 unités), tirée en grande partie par le succès du Tesla Y, dont le prix a d’ailleurs récemment été revu à la baisse par le constructeur, mais également par l’arrivée de nouveaux modèles : AUDI – Q8 E-TRON ; AUDI – Q8 SB E-T ; BYD – TANG ; FISKER – OCEAN ; HONDA – CR -V TOYOTA BZ4X ; JEEP – G CHEROKE ; NISSAN – X-TRAIL 4 ; RENAULT – ESPACE VI. Et pour les F -SUV, la croissance est de 120 % mais pour seulement 233 unités.

Les chiffres du véhicule d'occasion

  1. LE RETOUR DES STOCKS BOOSTE LE MARCHÉ DES VOITURES D’OCCASION



    Le marché de l’occasion repasse en positif

    La pénurie de voitures neuves en 2022, couplée à la hausse des prix des voitures prolongent la durée de possession : en moyenne, les Français ont conservé leur voiture sept mois de plus en 2022 par rapport à 2018. Les voitures sont donc gardées plus longtemps avant d’être revendues, ce qui a un impact sur le marché de l’occasion (VO). Cette situation s’améliore progressivement avec le retour des stocks de voitures chez les professionnels et la détente sur les prix de vente pour relancer la rotation des stocks.

    Ainsi le marché de l'occasion a progressé de 8% en octobre (472 738 unités) et est, pour la première fois depuis quelques mois, en hausse sur tous les segments : les achats de voitures de moins de cinq ans ont augmenté de 9% (149 406 unités) grâce au retour de stocks chez les professionnels, celles âgées de cinq à dix ans, de 12% (99 544 unités) et les voitures les plus anciennes, de 5% (223 788 unités).


    Succès des électriques d’occasion

    Moyennant des prix nettement plus abordables que les neuves et le bonus écologique de 1 000 euros, les voitures électriques d’occasion font beaucoup d’envieux. Avec une hausse de 107% des achats en octobre, les volumes atteignent 10 948 unités. Cela reste marginal (2%) au regard du marché occasion global. Mais la comparaison avec le marché électrique neuf est significative. Depuis le début de l'année, les VO électriques représentent 66 666 unités soit déjà l’équivalent de 29% des volumes de voitures neuves électriques sur la même période.

    Le marché occasion de l’électrique est émergent car cette motorisation est encore rare, malgré son essor actuel sur le marché du neuf. Il est principalement alimenté par les retours de voitures en fin de contrat de leasing. Il y a donc un temps de latence de 3 à 4 ans avant l’arrivée en seconde main des voitures neuves en fin de contrat de leasing.

    L’évolution technologique rapide, notamment en termes d’autonomie, a un impact très fort sur l’attrait d’un modèle et ses différentes versions. La NISSAN LEAF est un bon exemple. La version 40KWH a été plébiscitée en octobre au détriment des versions avec une autonomie plus faible et par conséquente moins onéreuses. La version plus récente de 60 KWH et donc plus couteuse reste loin derrière.

aaa_data_infographies_nl_64_nissan-leaf_v3
Immatriculations des voitures d'occasion
(en volume)

Les différents marchés du véhicule : panorama

  1. LES MARCHÉS DU NEUF ET DE L’OCCASION EN FORTE CROISSANCE


    Fait rare ces derniers temps, tous les marchés sont en forte croissance à quelques exceptions près.

    Le retour à la normale du système productif ainsi que de la logistique ont permis de détendre les tensions sur les volumes et les prix. Les acheteurs, les particuliers comme les entreprises, sont de retour. Seuls les cyclos et les industriels restent en négatif.

aaa_data_infographies_nl_64_7_graph-genre-1
OCTOBRE 2023 : LES MARCHÉS DES VÉHICULES NEUFS EN PLEIN ESSOR, HORS CYCLOS ET INDUSTRIELS
(en volume, % en variation)
aaa_data_infographies_nl_64_7
OCTOBRE 2023 : TOUS LES MARCHÉS D'OCCASION EN POSITIF
(en volume, % en variation)

Focus

  1. VOITURES ÉLECTRIQUES : RAPPROCHEMENTS STRATÉGIQUES ET GRANDES MANŒUVRES


    Conserver ses parts de marché à tout prix

    Après avoir dominé leur propre marché dans le domaine des voitures électriques, les constructeurs chinois poursuivent logiquement leur développement stratégique sur les marchés européens, engagés dans la transition électrique à marche forcée.

    C’est notamment le cas de BYD, leader en Chine avec plus de 165 000 voitures 100% électriques vendues en octobre, selon China Passenger Car Association. La pression concurrentielle devrait encore s’intensifier dans les années à venir. Pour les constructeurs européens historiques, l’enjeu est considérable : réussir la transition électrique sans perdre ses parts de marché. Le jeu concurrentiel n’a jamais été autant bouleversé que par l’arrivée des nouveaux entrants sur le secteur automobile.

    Nouer des partenariats stratégiques permet de gagner, rapidement, des parts de marché. Ainsi Stellantis est monté au capital (20%) de Leapmotor (254 immatriculations neuves en France en 2023) avec deux objectifs majeurs : garder une présente sur le marché chinois et investir les marchés internationaux et français avec les modèles de la jeune marque chinoise.


    S’implanter n’est pas durer

    Les marques chinoises arrivent sur le marché français mais rencontrent des fortunes diverses. MG est déjà dans le top 20 des marques avec une croissance de 93 % (2 589 unités) en octobre 2023, BYD démarre avec 72 unités écoulées, Leapmotor a vendu 33 unités pour sa part, les immatriculations de Lynk Co (modèles hybrides) ont progressé de 3% (279 unités) et celles de Seres chutent de 70% (11 unités).

    S’il faut attendre de voir quel sera l’impact de l’évolution du bonus écologique sur le long terme sur ces véhicules chinois fabriqués en Chine, il est certain que l’assise nationale de ces constructeurs leur donne la possibilité de se déployer à l’international rapidement. Mais leur situation est aussi susceptible d’évoluer rapidement : les nouvelles marques peuvent disparaitre du jour au lendemain à la moindre difficulté rencontrée sur leur marché national . WM Motor a ainsi été contraint de déposer son bilan début octobre, une faillite qui a mis en lumière les défis auxquels sont confrontées les start-ups du secteur des véhicules électriques en Chine. L’enjeu, pour elles, peut vite devenir un enjeu réputationnel vis-à-vis des clients finaux, mais aussi, vis-à-vis des réseaux de distribution.

    Ce phénomène de création/disparition de marques ne concerne d’ailleurs pas seulement les marques asiatiques. Et l’on a vu récemment revenir sur le devant de la scène, le constructeur américain Fisker, avec son SUV électrique de luxe, Ocean, alors qu’il avait fait faillite en 2013.

    Pour contrer ce frein à leur développement, les constructeurs chinois pourraient être tentés d’offrir des marges plus attrayantes, que les marques historiques, à leurs distributeurs. D’autre part, certains constructeurs annoncent déjà des projets d’usine en Europe, vraisemblablement concernant les processus les moins intenses en main œuvre. Ils bénéficieraient d’un « made in France », « made in Germany », ou autre, comblant ainsi, ce déficit d’image. Dans le même temps, c’est un bon moyen de contourner les réglementations européennes qui leur sont, actuellement, défavorables.

aaa_data_infographies_nl_64_9
Panorama des nouveaux entrants ayant commercialisé des voitures électriques en 2023

Nos derniers articles

20240517_l_auto-journal_270_v2
17 Mai 2024

SUV : combien coûtent les 5 modèles les plus vendus en France en 2024 ?

zoomcarlogo_v3
16 Mai 2024

Quelle est la voiture la plus vendue en France ?

20240209_les_echos_270_v2
16 Mai 2024

Toyota veut se muscler sur les utilitaires

20181114_bandeau_actualites_v5

Vous souhaitez plus d’information sur notre accompagnement ?

Nous sommes à votre écoute.

NOUS CONTACTER