Intelligence Auto n°46 – mars 2022

Les tendances et les comportements du marché automobile, les analyses de nos experts Data.

15/03/2022

Temps de lecture : 6 minutes
  1. L'édito

    Le marché automobile se porte mal, entre manque de véhicules à vendre et incertitudes des acheteurs. Autre secteur touché, le deux-roues, qui, jusqu’à présent avait plutôt bien résisté avec notamment la présence croissante de femmes au guidon de motos et de scooters.

Les chiffres du véhicule neuf

  1. Baromètre Marché Immatriculations - FÉVRIER 2022

Baromètre Marché Immatriculations - FÉVRIER 2022
  1. Évolution des immatriculations VPN du mois de février et par année (6 ans)

Évolution des immatriculations VPN du mois de février et par année (6 ans)
  1. Toujours pas de rebond du marché des voitures neuves

    Les volumes au plus bas
    Les mois se succèdent et se ressemblent pour le marché automobile français qui s’enlise toujours plus. Des usines de production à l’arrêt faute de semi-conducteurs et des clients résignés, Février marque la neuvième baisse mensuelle consécutive, à – 13 % comparé à février 2021. Avec seulement 115 383 voitures neuves immatriculées, il s’agit du volume le plus bas pour un mois de février dans l’histoire automobile récente.


    Début d’année difficile, entre manque de véhicules et commandes en baisse
    Sur les deux premiers mois de l’année, il s’est vendu 218 282 voitures neuves, soit 16% de moins que l’année dernière. Du coté des commandes, on observe l’attentisme des acheteurs. Si le volume des commandes atteint 322 015 unités, il s’avère tout de même en forte baisse (-10%).

  1. Les Hybrides se substituent de plus en plus aux 100% thermiques

    29% d’hybrides
    En février, les motorisations hybrides ont, globalement, atteint 33 081 unités. Elles comptent désormais pour 29% des immatriculations de voitures neuves. Elles se substituent aux thermiques (diesel, essence). Les ventes des motorisations hybrides étaient en forte progression de 10%, performance tout à fait exceptionnelle dans un marché automobile en berne (-13%). Parmi les modèles hybrides, les HEV rencontrent un franc succès (notamment la Toyota Yaris) et comptent pour 40% des hybrides. Viennent ensuite les MHEV pour 31% (avec le Renault Captur en tête) et les PHEV pour 29% (le Peugeot 3008 s’impose). A noter que parmi le top 3 des modèles HEV/MHEV/PHEV de février 2022, aucun de ces modèles n’étaient vendus en 2019 avec ces motorisations.

Top hybrides VPN

Les chiffres du véhicule d'occasion

  1. Le marché des voitures d'occasion à son niveau de 2018

    Tension sur les prix de transaction et manque de véhicules récents, les ventes en fort recul de 10%
    La 5éme vague Covid portée par le variant Omicron, a vraisemblablement eu un impact négatif sur les transactions occasions. A cela s’ajoute, la rareté des véhicules récents mis à la route et en corollaire la hausse des prix de transaction, ainsi que la forte tension sur les prix des carburants. Dans les prochains mois, les automobilistes pourraient adopter une attitude attentiste voire reporter leur projet occasion, tant les tensions sont fortes.

Évolution des immatriculations VPO du mois de février et par année (6 ans)
  1. Le marché occasion a subi, en ce début d’année, une forte baisse des ventes de -10%. Avec 448 212 voitures ayant changé de propriétaire en février, le marché VO retrouve son niveau de 2018. La baisse de l’activité n’est pas linéaire entre les ventes pros et les échanges directs. Les ventes directes (286 360 voitures), principalement de particuliers à particuliers, plombent le marché avec un plus fort recul de -11% (et jusqu’à -25% pour les voitures moins de 5 ans). En revanche, les ventes professionnelles (161 852 voitures) reculent, seulement, de -6%. En conséquence, les pros gagnent du terrain, + 1 point parts de marché à 36%.

Les différents marchés du véhicule : panorama

  1. Les marchés du neuf et de l'occasion décrochent désespérément

    En ce début d’année, les marchés du neuf et de l’occasion présentent des performances décevantes et ne profitent pas des effets d’entrainement de la reprise économique (+7% pour le PIB en 2021 selon l’INSEE). Selon les genres de véhicule, la situation est beaucoup plus contrastée. Les voitures sans permis, l’agricole et dans une moindre mesure l’industriel s’avèrent être les marchés les plus dynamiques. En revanche, la voiture, l’utilitaire et les deux roues n’ont pas réussi à maintenir leur volume de vente. Les raisons sont à chercher notamment du côté des problèmes d’approvisionnement, de la baisse du pouvoir d’achat, de l’impact du télétravail sur la mobilité.

Les différents marchés du véhicule : panorama

Focus

  1. Les motardes, une clientèle qui reste à conquérir

    La moto au féminin, seulement 12% des achats
    Les achats des motards/scootéristes représentent l’essentiel de l’activité (75% contre 25% pour les sociétés). En revanche, la clientèle féminine reste encore à conquérir avec seulement 12% des achats. Du côté des particuliers, la moto reste d’abord un achat pour se faire plaisir.
    Les motivations de choix relèvent alors :

    ・des performances (poids/puissance, couple moteur/puissance max),
    ・de la sportivité,
    ・de l’esthétisme et du style,
    ・du bon rapport cylindrée/prix,
    ・fidélité à la marque.

  2. Le gabarit de la moto (hauteur de selle et poids) va également rentrer en ligne de compte. Avec des motos qui peuvent peser plusieurs centaines de kilos, il y a une segmentation qui se créée naturellement dans le choix des modèles entre hommes et femmes.

    Parmi les primo-accédants aux 2 roues, les hommes sont majoritaires, à l’instar de ce qui est observé sur ce marché en général. Les femmes franchissent moins facilement le pas. Elles restent donc à conquérir et à accompagner dans cette démarche.

    En 2021, les femmes ont représenté seulement 16% des candidats ayant obtenu le permis moto (A1+A2), 12% des acheteurs de moto neuve et 9% de moto d’occasion. En comparaison, les femmes représentent un tiers des achats de voitures neuves. Pour la moto, le potentiel de conquête reste énorme.
    L’âge moyen des acheteuses se situe à 41 ans contre 45 ans pour les hommes.

Top 5 scooters / motos des femmes en février 2022
  1. En matière de choix de modèles de moto, les femmes et les hommes diffèrent bien. Seule la Yamaha MT-O7 fait l’unanimité. Elle se retrouve en tête des ventes dans la catégorie MOTO chez les femmes comme chez les hommes. Elle fait partie avec, sa concurrente la Kawasaki Z650, des motos bicylindres appréciées pour leur légèreté et leur facilité de prise en main. La plupart des candidats au permis moto ont d’ailleurs pratiqué sur la Yamaha MT-07, qui est aussi le numéro un des ventes aux motos-écoles.

    Ainsi dans les ventes femmes 66% sont des Yamaha MT-07 bridée (35kw) et jusqu’à 80% des ventes hommes. Ce modèle est donc acheté par des motards potentiellement toujours en permis A2 (il leur faudra 2 ans et 7 heures de formation supplémentaires pour obtenir le permis A leur permettant de conduire tout type de motos sans restriction).

Top 5 scooters / motos des hommes en février 2022
  1. Les autres motos du top 5 Femmes vs Hommes sont toutes différentes. La Triumph Trident 660 est un modèle récent, à noter sa belle percée chez les femmes. Autre modèle récent mais très apparenté à un modèle mythique (Africa twin), la Honda NT1100, plus routière, se classe 2éme des ventes chez les hommes.

    Les R1250GS/A de BMW sont deux versions d’un même modèle, avec le A pour Adventure (réservoir plus gros et équipements pour les longs voyages). Très puissants et budgets élevés (18 000 à 25 000 euros selon l’Officiel du cycle), ces modèles sont achetés par des motards expérimentés. Au final, les BMW sont donc les plus vendus chez les hommes. La Yamaha XTZ 690 utilise le même moteur que la MT-07. C’est le modèle le moins « raisonnable » du top et capable de faire du off road (tout terrain) car elle est inspirée de la mythique « Ténéré ».

    En revanche, dans la catégorie SCOOTERS, trois modèles sont appréciés par les deux sexes. Il s’agit du Honda WW125, du Yamaha XMAX125, Honda NSS125AD mais pas forcément dans le même ordre.

    En baisse de 6%, le marché de la moto neuve est-il à son tour touché par les problèmes de livraison ?
    En février, il s’est vendu seulement 12 047 motos (MTL/MTT1/MTT2) contre 12 751 en février 2021, soit - 6%. Cette tendance contraste nettement avec la bonne dynamique observée en 2021. En effet, l'année dernière les ventes avaient battu le record de 194 552 unités, en progression de 9%. Le marché avait, ainsi, récupéré le retard lié à la crise sanitaire et avait largement dépassé les volumes d’avant crise (184 764 ventes en 2019).

    Les nouveautés ont du mal à arriver en concession

    Comment expliquer cette baisse en février ? Il faut regarder plus précisément du côté des immatriculations et de la structure du marché. Les 3/4 des achats sont réalisés par des particuliers (les motards/scootéristes), 15% par les points de vente/garages pour les besoins de démo et enfin 10% par les entreprises. Ce sont en fait les immatriculations des points de vente qui sont en fort recul (- 32%) à 1 795 unités. Alors que les achats des particuliers sont stables à 9 058 unités et ceux des entreprises sont en forte croissance (+ 13%) à 1 080 motos.

    Les nouveautés ont du mal à arriver en concession. A l’instar de ce qui se passe dans l’automobile, l’industrie de la moto est à son tour touchée par des problèmes de production & livraison. La crise sanitaire a entrainé la désorganisation de la production à laquelle s’ajoute désormais la flambée des prix de transport & logistique international. Or de nombreuses motos sont produites en Asie. Honda, Yamaha, Suzuki et Kawasaki produisent la majorité de leurs motos au Japon. Les autres grands centres de production sont localisés en Chine, en Inde, en Thaïlande et Indonésie. Les délais de livraison s’allongent et retardent l’arrivée des nouveautés dans les points de vente.

Nos derniers articles

04 Mai 2022

Que pèse Citroën sur le marché du VO français ?

19 Mai 2022

Nouveau recul des ventes de voitures d’occasion en avril

17 Mai 2022

Indre-et-Loire : les voitures sans permis ont la cote

Vous souhaitez plus d’information sur cette solution ?

Nous sommes à votre écoute.

NOUS CONTACTER