Intelligence Auto n°47 – avril 2022

Les tendances et les comportements du marché automobile, les analyses de nos experts Data.

19/04/2022

Temps de lecture : 5 minutes
  1. L'édito

    Sous l’effet conjugué des crises récentes (sanitaire, économique et géopolitique) le prix des voitures neuves a bondi de 21%. Les ventes sont au plus bas. Seule lueur d’espoir, l’électrique continue de gagner du terrain et tire les ventes de voitures comme celles des motos.

Les chiffres du véhicule neuf

  1. Baromètre Marché Immatriculations - MARS 2022

Baromètre Marché Immatriculations - MARS 2022
  1. Évolution des immatriculations VPN du mois de mars et par année (6 ans)

Évolution des immatriculations VPN du mois de mars et par année (6 ans)
  1. Sur un marché des voitures neuves déprimé, seules les ventes de voitures électriques s'envolent

    Le pire mois de mars
    Traditionnellement le mois le plus important de l’année, mars 2022 s’est avéré le pire de l’histoire récente de l’automobile. Avec seulement 147 078 voitures neuves immatriculées, le marché automobile chute lourdement à -20%. C’est le dixième mois consécutif que le marché subit des tensions de production (pénurie de semi-conducteurs, usines à l’arrêt), tensions sur les coûts (matières premières, transport international) et des acheteurs perplexes face aux nouvelles motorisations et au renchérissement des prix (des modèles, des carburants). Dans ce contexte de crise pour l’automobile, il y a heureusement quelques points positifs et facteurs d’espoirs :

    ・Les ventes de voitures électriques sont toujours en forte croissance à + 27% ;
    ・Les ventes de voitures au superéthanol et hybrides (essence + superéthanol) surperforment avec respectivement 3 236 unités et 1 446 unités contre seulement 216 unités en 2021. La flambée des prix des carburants a clairement relancé l’E85 (à moins d‘un euro le litre) plutôt poussif ces dernières années ;
    ・Les ventes de coupés progressent de 13 % au global. Pour les coupés de luxe, les livraisons ont été encore plus dynamiques avec +33%, notamment avec 194 Alpine A110 et 31 Porsche 911. Il s’agit de véhicules dont les délais entre la commande et la livraison sont traditionnellement long, un an ou plus.

  1. Premier trimestre, un tiers de volume en moins vs 2019
    Sur le premier trimestre, il s’est vendu 365 361 voitures neuves. L’écart se creuse encore avec l’année dernière à -17%. Comparé à 2019, dernière année pleine avant la crise sanitaire, c’est un tiers des volumes en moins. Seul point positif pour l’avenir, les commandes sont reparties à la hausse en mars (+14%). Au premier trimestre, elles atteignent 561 227 unités, soit -1% par 2021.

  1. Avec la crise, les prix des voitures neuves ont bondi de 21%

    Le déséquilibre entre l’offre et la demande a favorisé l’augmentation des prix des voitures. Entre 2019 et 2022, le prix moyen des voitures neuves a bondi de 21%. Il s’agit d’un prix catalogue hors remise et hors option. Cette évolution des prix des modèles n’est, toutefois, pas linéaire. En effet selon la motorisation, on observe des hausses et des baisses.

    Alors que les motorisations essence et gazole ont perdu les 2/3 de leurs ventes entre 2019 et 2022, le prix moyen de ces motorisations est en hausse : +17% pour l’essence et +7% pour le gazole. Avec la flambée du prix de carburant, les voitures au GPL connaissent un regain d’intérêt ces derniers mois. Ainsi les ventes des modèles essence + gpl ont été multipliées par onze et leur prix moyen a grimpé de 22%. En revanche, il y a deux fortes baisses de tarifs. Le prix moyen des voitures hybrides gazole+ électrique non rechargeables a baissé de 31% alors que leur volume a été multiplié par quatre. Il en va de même pour le prix des voitures hybrides essence+ électrique rechargeables en baisse de 17% pour des ventes multipliées par sept. A noté que le prix moyen des voitures électriques reste stable alors que les ventes sont quatre fois plus importantes.

Les prix des voitures neuves ont bondi de 21% 

Les chiffres du véhicule d'occasion

  1. Le marché des voitures d'occasion vers la transition écologique

    Fort recul de 14% mais retour au niveau de 2019
    Depuis le début de l’année, le marché de la voiture d’occasion est en forte baisse, après une année 2021 record. Et le mois de mars, avec un recul de -14%, ne déroge pas à la tendance déjà observée. Toutefois, il s’agit d’une contre-performance en trompe l’œil, puisqu’avec 505 955 voitures ayant changé de propriétaire en mars, le marché VO retrouve son niveau de 2019, avant la pandémie. Le manque de voitures récentes explique pour l’essentiel cette tendance baissière (jusqu’à -19% pour les voitures de moins de 5 ans contre seulement -4% pour les plus de 15 ans).

Doublement des ventes de VO électriques en mars 2022
  1. Les acheteurs VO de plus en plus sensibles à la transition écologique

    En fonction des motorisations, le recul des transactions est loin d’être linéaire. Ainsi, les échanges de voitures électriques, hybrides et roulant au biocarburant ont au contraire fortement augmenté :

    ・+110% pour les voitures électriques
    ・+46% pour les voitures au superéthanol
    ・+31% pour les voitures hybrides

    La part de marché de ces 3 motorisations a quasiment doublé, passant à 7% du marché VO contre 4% en mars 2021 (53% gazole, 40% essence, 1% autres énergies).

    Ce qui laisse penser que les acheteurs de véhicules d’occasion sont de plus en plus sensibles à la transition écologique et opportunistes. Avec la mise au rebut d’un vieux véhicule thermique, ils bénéficient de la prime à la conversion (« jusqu'à 5 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable dont l’autonomie en mode électrique est supérieure à 50 km neuf ou d'occasion. ») et du bonus écologique
    (de 1 000 euros pour les HR à 6 000 euros pour les VE).
    Cela sera d’autant plus accéléré avec l’arrivée en occasion des véhicules hybrides et électriques issus du formidable boom des ventes observé sur le marché du neuf à partir de 2020.

     

Les différents marchés du véhicule : panorama

  1. Tous les marchés des véhicules neufs et d'occasion se portent mal

    La tendance se poursuit clairement à la baisse. Elle affecte quasiment tous les genres de véhicules qu’ils soient neufs ou d’occasion. Seuls les marchés de la moto neuve et de la voiture sans permis enregistrent encore une bonne dynamique. La guerre en Ukraine ne vient que renforcer les tensions déjà existantes, notamment sur le prix des matières premières, des semi-conducteurs et du transport de marchandises. Sur les marchés des véhicules industriels, les coûts d’acquisition du matériel et l’allongement des délais de livraison conduisent les professionnels du transport à prolonger la durée de vie de leurs véhicules. Concernant la transition énergétique, ils sont également indécis et attentistes.

Genres : neuf et occasion 

Focus

  1. Les motos électriques tirent le marché

    Les motos électriques atteignent le record de 5% de part de marché
    Les ventes de motos électriques tirent le marché avec +223% au premier trimestre 2022. Jusque-là épargné, le marché de la moto neuve semble lui aussi commencer à subir les effets des pénuries et des difficultés de livraison. Après une belle progression en 2021 de + 9%, le premier trimestre 2022 s’avère moins dynamique avec une croissance limitée à +2% (vs 1T2021). 43 104 motos neuves ont été achetées.
    A noté toutefois, l’extraordinaire poussée des motos électriques. Elles représentent un record avec 5% des volumes au 1T2022, soit 2 100 unités. A la même période l’année dernière, les motos électriques ne dépassaient pas les 2% du marché.

  2. Si l’électrique est déjà bien implantée sur le marché des cyclomoteurs, c’est beaucoup moins le cas sur le marché de la moto, 179 modèles de cyclos vs 71 modèles de motos.

  3. 2022 montre, néanmoins, un tournant sur le marché de la moto électrique avec la montée en puissance des constructeurs emblématiques de moto. Au premier rang, BMW Motorrad s’octroie 29% de parts de marché (avec 618 unités), Piaggio la 4éme place avec 9% (192 unités) et KTM la 18eme place avec 1% (14 unités).

  4. En 2021, le segment des électriques était dominé par des nouveaux entrants sur le marché de la moto, à l’instar de la marque australienne Super Soco créée en 2016 (927 unités en 2021) et la marque espagnole Silence créée en 2011 (498 unités en 2021).

Top 5 marques motos électriques 1er trimestre 2022
  1. Responsable éditorial : Marie-Laure Nivot

Nos derniers articles

04 Mai 2022

Que pèse Citroën sur le marché du VO français ?

19 Mai 2022

Nouveau recul des ventes de voitures d’occasion en avril

17 Mai 2022

Indre-et-Loire : les voitures sans permis ont la cote

Vous souhaitez plus d’information sur cette solution ?

Nous sommes à votre écoute.

NOUS CONTACTER