Les professionnels de l’occasion reprennent un peu de terrain