Les malus additionnels toujours aussi flous