La crise liée au coronavirus pourrait stimuler l’électrification de l’automobile