Grâce à la pandémie, la voiture sans permis fait un carton